Art et Décoration n°505

Accueil > Actualités > Art et Décoration n°505

Arts et Décoration - Mai 2015

"SAVOIR-FAIRE
Ennoblisseur de tissus


Arts et Décoration - Mai 2015

À Laval, Tissus d'Avesnières perpétue, depuis 1881, la tradition d'impression et de teinture
pour les textiles d'ameublement haut de gamme. Un mélange subtil de technologie et de gestes anciens.

Texte Agnès Liscoët. Photos Olivier Hallot.


La large bâtisse de pierres s'étire sur les bords de la Mayenne, juste en face de Notre-Dame d'Avesnières. Passé le porche, c'est dans une cour intérieure que se niche le coeur de l'entreprise avec les ateliers, la cuisine à couleurs, les laveuses, les sécheuses... Représentant la cinquième génération aux commandes de l'entreprise familiale, Grégoire Feinte a su associer le savoir-faire prestigieux (reconnu par l'appellation Entreprise du Patrimoine Vivant) et le virage technologique. Ici, tout commence avec des rouleaux de tissu écru (doupion, sergé, percale, ottoman...) en provenance des Vosges ou de Belgique. Après avoir été flambés (suppression du duvet), les tissus sont blanchis, lavés, séchés, puis imprimés avant d'être à nouveau lavés et séchés. C'est dans la phase d'impression que se révèlent l'héritage et l'habileté de l'ennoblisseur « À partir du dessin, les différentes couleurs sont séparées. Chacune d'elle est reproduite sous forme de pochoir tendu sur un cadre, chaque pochoir (jusqu'à vingt-cinq) ajoutant successivement un motif et une teinte nouvelle. Nous sommes très peu en France à utiliser la technique de l'impression à la lyonnaise. Elle permet d'imprimer des motifs complexes et comportant de nombreuses couleurs, telles que les reproductions de documents anciens très prisés des grands noms de la décoration », souligne Grégoire Feinte. Avec cette technique, dans l'atelier spécifique de 3000 m 2, le tissu déroulé
est collé sur la table chauffante de cinquante mètres de long, et chaque cadre à l'unité vient se positionner sur le tissu. Un passage de couleur au racloir permet à la teinte, créée artisanalement dans la cuisine à couleurs, de se déposer dans les parties évidées de chaque pochoir au motif unique. Dans un autre atelier, dévolu à l'impression sur machines automatiques, les regards attentifs et la tension palpable invitent au silence : c'est le lancement d'une production de velours noir rongé et teint pour une grande signature du luxe français. Chacun à son poste doit vérifier que tous les cadres se positionnent parfaitement et simultanément sur le tissu entraîné par un tapis roulant. « Le rongeage est une technique pointue avec un timing très précis. Dans les techniques particulières nous réalisons aussi l'ignifugation, le glaçage, le moirage, la micro-encapsulation notamment de senteurs... », explique Grégoire Feinte qui aime se projeter dans les techniques de demain. C'est donc logiquement qu'un atelier d'impression jet d'encre a vu le jour car « il permet de réaliser de petits métrages et des grandes séries, sans aucune limite quant au nombre de couleurs utilisées ». Demain, sous de sublimes signatures, les rouleaux imprimés partiront chez les plus grands éditeurs et les designers du monde entier."




Arts et Décoration - Mai 2015

Arts et Décoration - Mai 2015